sam. Nov 27th, 2021
Tout savoir sur le scraping de contenu ou web scraping

Le content spinning consiste à reformuler des textes d’un autre site, que ce soit manuellement ou à l’aide d’un programme informatique. Le but en est d’avoir des nouveaux textes qui semblent originaux. Il existe une alternative au content spinning : le scraping de contenu. Depuis son existence, le web scraping fait couler beaucoup d’encre sur Internet. Voulez-vous en savoir davantage sur le scraping de contenu ? Poursuivez votre lecture.

Le scraping de contenu : c’est quoi ?

Étant plus ou moins identique au content spinning, le scraping de contenu est une technique par laquelle on récupère les contenus d’un autre site web en un rien de temps. Dans la plupart des cas, le scraping de contenu se fait à l’aide d’un logiciel ou d’un programme informatique. D’où l’appellation web scraping.

Cette pratique est surtout prisée par les money site et les sites d’affiliation ainsi que les sites spécialisés dans la vente des bannières publicitaires. Le duplicate est le plus proche du scraping web, et non le content spinning. Le scraping de contenu est le fait de copier les contenus d’un autre site web sans pour autant procéder à aucune reformualtoin que ce soit.

Le web scraping ne se limite pas à la récupération de contenus, mais il permet aussi de voler des données : des mots de passe, des coordonnées, des listes contacts, etc. Scrapy figure parmi les outils les plus utilisés pour faire du scraping web, pour voler des données et des contenus à la vitesse de l’éclair.

Le web scraping est-il interdit par la loi ?

Le content spinning peut parfois passer inaperçu. Identifier les contenus reformulés nécessite l’utilisation d’un outil ou logiciel hautement sophistiqué. Et surtout, c’est chronophage, car vous pouvez ne pas analyser un à un tous les contenus présents sur la toile.

Pourtant, vous avez le privilège d’utiliser un outil en ligne gratuit comme plagiarism checker. Celui-ci vous permet de trouver les sites qui copient vos contenus, que ce soit en totalité ou en partie. Il faut noter que le web scraping est interdit par la loi : c’est un vol.

Plus précisément, c’est une atteinte au droit d’auteur. Cette pratique est ainsi passible d’une amande importante, voire un emprisonnement. Si c’est vous qui avez l’intention de procéder au web scraping, arrêtez tout de suite et songez à créer vos propres contenus.

Vous pouvez faire appel à une agence de rédaction web à Madagascar pour créer des contenus originaux, authentiques et surtout optimisés SEO.

 

Le scraping de contenu : quel est son impact pour le SEO ?

De prime abord, le scraping de contenu fait perdre la valeur d’un contenu, car un jour ou l’autre l’internaute reconnaîtra s’il a lu un contenu dupliqué ou non. Pire encore, le web scraping nuit au SEO d’un site qui y recourt.

Google reconnaît les contenus originaux et les contenus dupliqués. Il considère les contenus dotés de la signature de leur propriétaire comme contenus originaux. Quoi qu’il en soit, il se peut que Google considère aussi les contenus publiés en premier sur le web comme contenus source.

Pour illustrer ce propos, voici un exemple : vous faites rédiger un article par un rédacteur et que ce rédacteur publie votre article son blog avant de vous le transmettre. Il est fort probable que l’article publié sur son blog est indexé en premier par Google. C’est ainsi votre contenu qui est considéré comme copie, et cela fait baisser votre positionnement sur Google.

 

 

 

 

 

 

Cliquez ici pour savoir plus.

By Damien