mar. Sep 28th, 2021

Nasdaq, Wall-street, la City et CAC40, ces termes vous les connaissez bien grâce à la presse mais surtout le cinéma. Ils représentent la finance de marché, la bourse qui rassemble la valeur de marché des sociétés cotées.

D’abord, qu’est-ce que la capitalisation boursière ?

La valeur de marché est équivalente à la valeur de marché d’une société cotée. Vous devez avoir entendu que la valeur marchande des GAFA est « de plus de 1 000 milliards de dollars ». Ce nombre vertigineux correspond en fait à la valeur de marché de tous les titres de ces sociétés à l’instant t.

Expliquons-nous : Pour calculer la valeur marchande d’une entreprise, multipliez son nombre de titres en circulation par le cours de son action. Un exemple très simple : si une entreprise a 50 millions d’actions en circulation et que le prix par action en bourse est de 30 euros, alors la valeur de marché de l’entreprise t est de 1,5 milliard d’euros (50 000 000 x 30 euros). En théorie, il s’agit du montant qu’un investisseur potentiel doit payer pour obtenir 100 % du capital de votre entreprise.

En achetant des actions de l’entreprise, vous devenez actionnaire. Ainsi, vous devenez l’heureux propriétaire d’une partie du capital de la société, et vous disposez d’un droit de vote en assemblée générale proportionnel au niveau de capital que vous possédez. En tant qu’actionnaire, la société peut vous verser chaque dividende que vous possédez sous forme d’espèces ou d’actions gratuites. Le paiement et le paiement des dividendes sont votés en assemblée générale annuelle des actionnaires. Le montant des dividendes dépend généralement du niveau de performance de l’entreprise.

Pour vous procurer plus d’informations à ce sujet, veuillez visiter notre site.

Pourquoi faire coter son entreprise ?

Lorsqu’une entreprise devient publique, elle ouvre une partie de son capital à des investisseurs extérieurs. Ensuite, dites « inscription », c’est le principe des offres publiques initiales (ou introductions en bourse). Une offre publique initiale est une opération financière complexe et longue qui vise à vendre les actions d’une entreprise sur le marché boursier (par exemple Euronext) à de nombreux investisseurs. La société doit déposer une offre publique d’achat auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui, comme son titre l’indique, dispose du pouvoir nécessaire pour juger de la qualité des documents. En cas d’accord, l’AMF délivrera un visa permettant l’émission d’une note d’information.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les entreprises deviennent publiques, principalement des raisons financières. Pour se développer, l’entreprise a besoin de “cash” pour financer ses activités, le développement de nouveaux produits, l’investissement en équipements, etc. Les gestionnaires peuvent utiliser deux solutions :

Le prêt bancaire : une forme classique de financement. Il peut être à court, moyen ou long terme. L’emprunteur doit rembourser le principal et payer les intérêts. Un endettement excessif peut mettre en danger la santé financière de l’entreprise, mettant ainsi en péril la pérennité de l’entreprise.

Levée de fonds : Contrairement aux prêts bancaires, la levée de fonds n’a pas besoin d’être remboursée, mais de nouveaux investisseurs sont introduits dans le capital de l’entreprise par l’émission de nouvelles actions. Cet argent neuf peut être utilisé pour financer de nouveaux projets ou parfois pour réduire l’endettement de l’entreprise.

Pour plus d’articles, visitez nos blogs.

By Damien